L’équipe

Photo 2 avril 2016 parc couleur

Frédéric Rochet

Pendant les 20 années passées dans l’Economie Sociale, j’ai été particulièrement attentif à concilier recherche de sens et de performance dans les organisations que j’ai dirigé. Recherche de sens et de performance qui deviennent aujourd’hui des points de convergence entre entreprises sociales et entreprises classiques. Quelque soit sa nature, l’entreprise de demain sera hybride : économiquement viable ou rentable et porteuse de sens.

Au fil des années, j’ai pu me forger quelques convictions :

  • ce qui est premier dans la vie des personnes et des organisations, c’est le sens. Seul le sens donne une vraie raison d’être, de travailler, de s’engager tant au plan individuel que collectif. Et par là même, le sens constitue le fondement de leur développement. Les personnes et les collectifs doivent prendre conscience qu’ils se sont pas leur propre fin mais qu’ils sont au service d’un intérêt général qui les dépasse.
  • les liens et les relations de proximité sont plus importantes que les processes.
  • les collectifs doivent apprendre à articuler le « Je » et le « Nous ». Il s’agit de faire émerger un « Nous » qui n’élimine pas le « Je » mais qui lui donne toute sa place, sans l’absorber ou l’instrumentaliser.

Ce qui me guide dans mes différentes missions :

  • Favoriser l’empowerment des personnes et des équipes : le « pouvoir sur » (passer d’un état où l’on subit à celui ou on devient acteur), le « pouvoir de » (la capacité à prendre des décisions, de mener des actions), le « pouvoir intérieur » (oser vouloir des changements, s’imaginer en mesure d’influencer sa vie), le « pouvoir avec » (la capacité de créer un « nous »).
  • Permettre le développement intégral de la personne (corps, cœur, esprit, relations) au service des autres et du monde.
  • Oser mobiliser les ressources offertes par la philosophie, l’éthique, l’anthropologie et la spiritualité.

Découvrez ici mon parcours détaillé